L’Amicale des anciens militants et sympathisants de l’union nationale des élèves et étudiants du Mali (Uneem) s’oppose à la surveillance et à la correction des examens par les non enseignants.

Dans un communiqué non daté, l’Uneem dénonce le contenu d’une lettre du ministère de l’Education nationale en date du 30 juillet 2021, voulant donner le rôle de surveillant et de correcteur à des non- enseignants.

L’UNEEM appelle à la poursuite du dialogue entre le gouvernement et les enseignants, et rappelle aux enseignants que la fonction d’enseignant est un sacerdoce qui ne sied pas avec le « chantage » sur l’avenir des enfants.

Cheick Hamala Touré

Ajoutez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.